1/2 Finale coupe d’Alsace Senior – MHSA 2 / CWH 1 : 34-33

Un costume mal taillé

Lors des quarts, Sélestat remporta le débat sportif face au CWH. Cependant, en alignant Edouard Kempf, bien connu de la maison cernéenne, les violets furent sanctionnés par le règlement qui interdit d’aligner un joueur de 16 ans. Une manière sans doute de protéger la jeunesse, de compliquer les règles et de tirer une balle de plus dans le pied d’une coupe d’Alsace qui finira par n’intéresser plus personne. Le CWH se retrouva ainsi sur le parquet de la salle Jean Mermoz, baptisée ainsi en mémoire de l’aviateur disparu.

Alors, comme un avion sans ailes, le CWH, à l’issue de la soirée, fini par s’abîmer, par manque de motivation sur une fringante équipe Mulhousienne où les anciens Cernéens se firent une joie de se rappeler au bon souvenir. Nous laisserons le soin à la presse spécialisée de détailler les faits de match. Pour ma part, je n’ai pas vu grand chose si ce n’est du déjà vu. Et si à la fin de cette confrontation le score avait l’allure d’une sérieuse empoignade, c’est plus la peur de gagner de la jeune équipe de N2 qui aura remis la formation du CWH en selle, que la franche volonté de vaincre de cette dernière , jamais vraiment en situation de vouloir hisser le niveau de jeu.

Gaby, seul cadre à la hauteur de sa tâche et exempt de reproches; il fut malheureusement bien seul à surnager.  Crédit photo : Sabrina K.

Gaby, seul cadre à la hauteur de sa tâche ; il fut malheureusement bien le seul à posséder l’envergure d’un joueur de N1 hier soir.
Crédit photo : Sabrina K.

Alors certes, des échéances plus importantes attendent nos Bleus les prochaines semaines et nous sortons de cette « confrontation » sans blessés. L’objectif de la saison est autre. Mais, par dépit, il s’avère être le même chaque année et nous ne pouvons nous en contenter. Le maintien « sportif » en N1 doit devenir une nécessité mais également une fierté, fierté dont nous avons cruellement fait défaut hier soir. Et cela n’est pas encourageant, quoi que l’on en dise.

L’AVANT – MATCH

Retrouvailles 

Demain à Wittelsheim, sur le coup des 19 heures deux jeunes du MHSA 2 vont peut-être, ou probablement, se retrouver nez à nez avec le club de leur début, celui qui les a formé pour tenter l’aventure au plus haut niveau.

L’un d’eux est Alex Dentz, le fils de l’un des meilleurs sifflets de l’hexagone. On se souvient, sauf si l’on a la mémoire courte, d’un formidable demi-centre, jeune, explosif, roi du 1 contre 1, spécialiste de la passe en aveugle pour alimenter les pivots. Durant ces deux saisons 1/2 en championnat de France séniors (N2 et N1) avec le CWH et sortant avec force des -18 du club, il marqua déjà les esprits avec plus de 110 buts inscrits. Il fut notamment l’un des artisans de la montée du CWH de la N2 vers la N1…..

Le second est Arthur Muller qui eu moins l’occasion de s’affirmer avec les seniors   (quelques apparitions en 1 ) mais  jouait déjà l’artilleur chez les -18 avec  » un bras » qui visiblement n’a pas faibli.

252170_2207418595853_7888987_n  Alex Dentz (34) et Arthur Muller (7)

Avant – Matches

images

Définition : Ville médiévale de 4200 habitants en Bourgogne ; derniers duels célèbres connus, en l’an 2015, les 18 & 19 avril contre des assaillants venus du Comté de Cernay.

Et oui c’est ici que se joueront les destins des équipes de « nationale » du CWH ce week-end.

D’abord, la troupe à David Schneider et Serge Beyer se mesurera ce Samedi soir à 20h30 face au dauphin de la poule, toujours aux aguets d’un faux pas de Saran. Tout porte à croire que Tomi Vozab a deux raisons de battre Semur dans quelques heures….

Le dimanche à 16 heures, ironie des calendriers, les -18 joueront leur avenir au niveau du championnat de France contre ce même Semur dans la même salle où leurs aînés auront croisés les fers 20 heures plus tôt.

Mais il me semble bien que la potion magique du druide Schneiderix, confectionnée à l’issue du match aller, est maintenant mature pour réussir une belle croisade en ces terres de conquête.

 

 

L’ascension de Lucas Blion

Extrait emprunté sur site SSAHB

Extrait emprunté sur site SAHB

 

Il a commencé le handball de compétition avec le CWH le 11 janvier 2014, avec l’équipe des -13 ans en Régional. A peine 1 an plus tard il est convoqué en stage de détection FFHB avec 7 autres joueurs Alsaciens nés en 2001, tous Bas-Rhinois d’ailleurs. Aujourd’hui, jour de son anniversaire, le moment est bien choisi  d’encourager le grand (très grand) Lucas BLION et de lui souhaiter une réussite à la hauteur de son mètre 90 !!!

 

En action face au MHSA lors du dernier match de la saison de régional 2013-14.

En action face au MHSA lors du dernier match de la saison de régional 2013-14.                                                                        Crédit photo : Claude P.

Le collège René Cassin de Cernay est Champion d’Alsace UNSS Elite 2015

section benjamins

 

Composée de joueurs de l’équipe 1 et 2 des -13 et de 2 joueurs de l’équipe 1 des -15 surclassés au début du mois de Janvier, l’équipe de la section Handball du collège de Cernay René Cassin s’est brillamment illustrée lors d’un Final 4 ce mercredi à Sélestat qui, à son issue, devait désigner le champion académique 2015 catégorie Benjamins.

Alors que tout le monde attendait une finale collèges de Sélestat et Cernay, la grosse surprise vint de l’élimination en demi-finale des Sélestadiens par le collège Bel Air de Mulhouse  (18-22) ! L’autre demi-finale opposant nos Cernéens à Haguenau se solda par une victoire 19-15. La mi-temps fut atteinte sur le score de 11-4 et nos petits Bleus se sont un peu contentés de gérer, mal en l’occurrence, la seconde.

Retrouvant les Mulhousiens en finale pour une finale 100% Haut-Rhinoise, les Cernéens se méfiaient d’une équipe qu’ils avaient battus deux fois en poule. Très concentré pour ne pas subir le même sort que les Sélestadiens, le collège Cassin explosa les Mulhousiens ( plusieurs joueurs du MHSA) 19-7 et remporta haut la main le titre académique.

Après avoir perdu la finale l’année dernière 19-28 face à Sélestat, le collège René Cassin peut être fier de son équipe dirigée par les frères Schneider. Une victoire qui fait du bien au staff des formateurs du CWH et au club entier par déclinaison, la totalité des joueurs évoluant au club de Cernay.

 

Pour nous contacter :

Get in touch with us!