CWH-13.1 / La fin de l’aventure – Défaite 22-13 en finale

Une addition salée à Seltz.

On y aura crû. Et c’est bien là l’essentiel.

Il aura fallu plusieurs minutes pour que le jeu se débrida un peu, les deux équipes, crispées, s’observant plus qu’elles ne construisirent d’actions collectives. Mais au final cette 1ère mi-temps, ponctuée par un score de 9-8 pour Sélestat permettait d’entretenir à la fois le suspens et l’espoir dans les deux camps.

La 2ème mi-temps démarra de la pire des façons pour le CWH par une double expulsion de Julien P. pour faute et de Germain pour contestation. Alors même si les « Bleus » surent limiter la casse, cet épisode sembla nous briser la concentration et sorti le CWH du match pendant de longues minutes. En effet aucun but ne fut marqué durant 8 longues minutes, par excès de précipitation se soldant par des échecs aux tirs sur un gardien en état de grâce et plusieurs frappes sur le cadre. Malgré l’aide précieuse de Nathan dans les buts, le CWH ne parviendra plus à recoller au score, les 10 premières minutes de la deuxième mi-temps auront été fatales. Une finale se joue sur des détails, le SAHB ayant incontestablement plus l’expérience de ces RDV que notre « jeune » équipe . On notera les expulsions de Axel Roth (Sélestat) et Julien Peter (CWH) dont le duel en direct aura été une des clés et attraction du match.

Cette finale solde définitivement la saison officielle de toutes les équipes du CWH et nous donnons RDV à nos supporters, sympathisants et amoureux du CWH pour le tournoi Thierry Omeyer fin Août qui lancera la nouvelle saison de nos couleurs.

A bientôt, merci de votre soutien et merci aux parents, accompagnateurs, supporters, encadrants d’avoir voulu partager tous ces moments de joie, de tristesse et surtout d’amitié.

Finale

 

 

Copier le lien vers la vidéo Résumé du match : http://youtu.be/ursq_aaI0Pc

 

-18.1 / Championnat de France

En cherchant la victoire lors de la dernière journée de la poule de relégation à Semur En Auxois, les joueurs de Marc SIMON gratifient le CWH d’une 9 ème saison consécutive en championnat de France à partir du mois de Septembre.

Mais que ce fût difficile ! Bon dernier lors du championnat de classement face à des adversaires comme Sélestat, Metz, Nancy, Hochfelden…et avec une équipe très rajeunie, les Bleus se sont fait violence dans la 2ème partie du parcours pour subtiliser (de façon tout à fait mérité ceci étant) la dernière place qualificative du groupe pour revivre donc le championnat de France la saison prochaine.

10984567_1046828501999389_5353699457317484326_o

Marc SIMON aux aguets, a rempli le contrat du maintien avec une équipe très jeune.

Autant le dire tout de suite, cette équipe c’est sans doute la fierté du club, celle qui arrive à l’apogée d’une longue formation avant de passer senior, celle qui est passée entre les mains des différents éducateurs et entraîneurs du club ; certains d’entres eux se retrouveront à jouer en équipe 1ère comme les récents exemples Labigang, Ghozi et Mankour, certains sont au pôle également. Le crû 2014-2015 pour sa grande majorité restera dans cette classe d’âge à la rentrée avec l’apport de l’un ou l’autre joueur externe ou déjà au club.

D’autres suivront, les -15, les -13, les -11 prendront le flambeau aussi, un jour.  C’est pour cela que tout un encadrement et des bénévoles s’impliquent au quotidien, pour que le CWH ai un lendemain, garde sa fierté et incarne la réussite d’un club, d’une ville et de partenaires.

La 9ème édition du tournoi Thierry Omeyer fin août (comme le nombre d’années du CWH -18 en championnat de France) est une façon de qualifier cet engouement vers le haut niveau, à l’image de celui qui porte le nom du tournoi, qu’on ne présente plus et qui fît ses armes à Cernay.

 

Photographies : Sabrina K.

N1. les statistiques finales

Quelques données et curiosités

Classement       Statut

  1. Avant dernier du classement comme les 2 saisons précédentes et sportivement relégable.
  2. 6ème attaque du championnat mais seulement une conclusion de but de moins que le champion Saran et une de plus que le 3ème Belfort
  3. 40 points soit 6 de moins que le 4ème du championnat ou l’équivalent de 2 petites victoires …le CWH avait le niveau !
  4. Comme la saison dernière, relégable en raison du match nul de son adversaire direct lors de la dernière journée
  5. Les résultats comptables en comparant les 2 mi-temps sont presque identiques. Le CWH n’avait pas de mi-temps préférentielle.
  6. Comme la saison dernière, Vozab meilleur buteur de la N1 (3 groupes)
  7. 2 fois cette saison le CWH a marqué moins de 20 buts dans un même match, les 2 fois contre …Saran 
  8. Un prêté pour un rendu, à l’aller le CWH prend 40 buts contre Vernouillet, au retour le CWH lui rend la pareille...
  9. Malgré 9 victoires, le CWH n’a battu que 6 équipes différentes (vainqueur sur les 2 oppositions face à Saint-Ouen, Epinal et Chambéry II)
  10. Le CWH termine le championnat avec un goal-avérage négatif de -40 buts, largement consommé lors des confrontations contre les 3 premiers du classement qui se sont soldées par un écart de …  – 43 buts. Logique voir remarque du § 3.
  11. Mais c’est sur le goal-avérage particulier face à Sélestat II, défavorable de 1 but, que le CWH restera relégable.
  12. N1 ou N2 la saison 2015-2016 ?

Comparatif buts M-E                             répartition

N1. Journée 22 – Epinal / CWH : 28-36

Une première et le …déjà vu !

Jamais, depuis les 6 ou 7 saisons que je m’autorise à suivre les rencontres du CWH, nous n’avions réalisé une première mi-temps aussi parfaite. Dans un Palais des Sports d’Epinal copieusement garni et magnifiquement orchestré comme un papier à musique dans son organisation d’avant, pendant et d’après match par son speaker, le CWH et sa très grosse poignée de supporters se sentaient comme chez eux.

Ca et là, l’on entendit des tribunes, des habitués Spinaliens ronchonner  » Je ne peux pas croire que cette équipe est relégable » ou « Quoi ils sont avant-dernier ? C’est une blague ? ». Car le CWH, malgré un Vozab de début de match plutôt « trop nerveux », pris rapidement la mesure des opérations dans une mi-temps sublime d’efficacité défensive et offensive, avec la réussite qui ne sourit qu’aux audacieux. Bref, le CWH était tout simplement hors norme à l’image de Gabor Kolonics ou Jérémy Rieker pour ne citer qu’eux, mais le navire Bleu (Blanc en la circonstance) tout entier fit chavirer des Spinaliens surpris et sans solutions devant tant de fougue, pour atteindre un score sans appel à la mi-temps de 8-19 !!!. Et l’on se persuada que rien de fâcheux ne pouvait désormais arriver à notre CWH, que la partition du terrain sera forcément récompensée au Buzzer final, que le maintien sportif (et donc 100% acquis) sera à la clé. Alors même si Epinal refaisait surface pour s’incliner 28-36 (presque le score de l’aller) et ainsi éviter une humiliation devant ses supporters (et c’était très bien comme cela), le CWH avait fait le boulot pour attendre le verdict des autres résultats.

Si l’on attendait pas grand chose du côté de Sarrebourg qui recevait Saint Ouen (et nous avions raison), l’espoir se nourrissait de la probable victoire de Vernouillet face à Sélestat II qui dégraderait automatiquement d’une place les Violets vers la position de relégable. Mais, au moment du regroupement de liesse des supporters, joueurs et encadrant sur le plateau du Palais, la bière avait quelques 15 minutes plus tard, un goût très amer. Le mauvais sort, une fois de plus,  s’acharna encore et toujours, la (mauvaise) nouvelle venait de tomber; Sélestat venait de réussir le match nul. Même nombre points (40) mais les confrontations directes donnent comme résultante un avantage aux Violets avec un goal-avérage  particulier de +1. Un but sur une saison, le but de trop !

Aussi incroyable que cela puisse paraître au vu des dernières sorties, le CWH est avant-dernier, relégable sportif; on attendra les décisions sur tapis vert et je me garderai de faire tout commentaire ou pronostic à ce sujet.

Avec 6 points de retard seulement sur le 5ème du classement, avec 1 but (tiens encore) inscrit en moins sur la saison que …Saran le 1er et 1 de plus, décidemment, que Belfort le 3ème ! Cette peu enviable place de relégable aurait pu toucher tout le monde. On regrettera ce but pris à la dernière seconde contre Saint-Gratien, ce retour de Sélestat à Cernay alors que le CWH tenait le match…stop. La bière n’est plus amère maintenant, elle est tout simplement imbuvable. Faut rentrer maintenant, il est tant de repasser le col du Bussang, bon sang quelle soirée ! Vive le sport et vive le CWH !

 

L’AVANT – MATCH : Itinéraire vers le maintien à Epinal

 

1. Cernay – Grâce à un succès dans les Alpes face à la réserve de Chambéry, le CWH et sa triplette de Croates, annoncent la couleur. L’espoir d’une saison « calme » voir plus, pointe déjà le bout de son nez. Hélas, mille fois hélas….

2. Vieux Thann – …Les vieux démons resurgissent déjà. Le CWH reçoit Saran et la fessée qui va avec. Saran trop fort ou le CWH trop juste ? Un peu des deux mais on ne va pas paniquer. Dommage, pour une 1ère à domicile.

3. Thann – L’occasion était trop belle pour se racheter à domicile qui plus est, face à la réserve de Sélestat. De 17-11 à 21-23, la colère gronde. Le destin de ces deux équipes, à l’arrivée, sera tellement lié mais comment pouvions-nous le savoir ?

4. Bitschwiller Les Thann – Une nouvelle fois le CWH échoue, pas dignement, à Belfort et revient en Alsace avec une valise trop lourde à porter. On se croit revenu à la saison dernière…

5. Willer sur Thur – Prononcer Saint Ou Un pour Saint Ouen. Vive la seconde victoire du championnat contre…le dernier de la classe. C’est qui le cancre juste au-dessus, pas le CWH, pas encore !

6. Moosch – C’est moche, en revenant de Lorraine avec ses grands sabots, le CWH n’avait pas la bonne pointure. Une défaite qui fait mal et installe le doute. Et si la mauvaise blague recommençait ?

7. Malmerspach – Le mal est là, la malédiction aussi. Le CWH  tombe 28-29 à 1 seconde du coup de sifflet final face à Saint-Gratien. La salle entière est sans voix et sous le choc.

8. Saint Amarin – A Vernouillet dans l’eure et Loir, le CWH n’était pas à l’heure. A quel Saint devra t’on se vouer maintenant? Avant-dernier, en pays de connaissance.

9. Ranspach – Semur En Auxois, l’un des favoris a mal débuté et se refait une santé en s’imposant 33-30 au CWH. Les Bleus n’ont pas démérité mais le bilan comptable est catastrophique !

10. Urbès – Avec David pour le restant de la saison, sans Vozab ce soir là et sans points aussi. A Nanterre, la crise couve ! Demain, beaucoup de lacets pour accéder au col, sortie de route interdite.

11. Col de Bussang – Mi-parcours, on reçoit…Epinal, forcément. Les Vosgiens repasseront par le col mais battus. Enfin des sourires à Cernay et de l’espoir.

12. Bussang – Battre Saran, le leader, ça rend plus fort, oui, mais…voilà. Le CWH s’installe très inconfortablement à cette 11ème place au classement général.

13. Saint Maurice sur Moselle – Revoilà Chambéry. Que de bons souvenirs. Le CWH a la bonne idée des les faire perdurer et prouve qu’il aime les clubs montagnards…

14. Fresse sur Moselle – Pour la 1ère fois de la saison, le CWH enchaîne deux résultats positifs grâce à une victoire à Sélestat, tiens tiens….!

15. Le Thillot – Match magnifique face au voisin Belfort, cinq dernières minutes catastrophiques….

16. Ramonchamp – L’occasion de se rassurer, un peu, face à la lanterne rouge. La lanterne orange passe à l’orange….

17. Ferdrupt – On se souviendra longtemps des joyeux lurons de Sarrebourg. Pour le CWH la musique est toujours la même…

18. Rupt Sur Moselle – Rupt Thur à Saint Gratien. Le CWH se noie.

19. Remiremont – On commence à évoquer avec insistance les difficultés de Sélestat en LNH qui plongerait….blablabla. Le CWH se défait, avec panache, du 3ème Vernouillet.

20. Saint Nabord – A prime abord sans chance réelle à Semur qui guette le faux pas de Saran. Ce fût le cas, mais avec les honneurs.

21. Arches – Victoire de l’espoir face à Nanterre. Arche de Noe sous forme de bus et non de bateau pour le dernier espoir à Epinal, des montagnards. Ils nous ont tellement bien réussi cette saison !

22. Epinal – Joueurs, dirigeants et supporters, c’est maintenant à vous d’écrire la fin de l’histoire et de choisir l’itinéraire du retour !

Pour nous contacter :

Get in touch with us!