N2. Journée 5 – CWH / HBC Lure : 34 – 28

Une question d’ allure

C’est en se posant sur le sommet du Ballon d’Alsace, le bien nommé, que l’on scrute l’horizon du programme à court terme du CWH. Par la réception du HBC Lure hier soir puis par le déplacement à Vesoul le samedi suivant pour le compte de la coupe de France. C’est de saison, les sommets vosgiens  ont plutôt tendance à limiter le champ de vision actuellement. Alors, de cette équipe Haute Saônoise, on ne savait pas grand chose finalement. Si ce n’est que ses habitants et donc ses joueurs  sont des Lurons (joyeux ou peut-être pas ?) et que son équipe de handball semble bien posée dans ce championnat de bon niveau.

Après la victoire sur un PSG glamour il y a quinze jours, l’affiche de hier soir apporta à notre grande satisfaction autant d’allant, de jeu et de compliments depuis les tribunes. Les Lurons, joyeux durant la quasi totalité de la première période, prouvèrent que leur courte défaite il y a 8 jours face …au PSG n’était pas usurpée et menaient ainsi la danse avec un bénéfice quasi constant de 2 buts avant de se faire rejoindre sur le buzzer du 1er acte.

CWH nouveaux maillots

Le CWH 2016-17 – il n’y a pas que le maillot qui soit neuf !

Puis, une fois de plus, le CWH se fâcha, vît dans ces maillots verts comme une réincarnation des maillots bleu et rouge frappés à l’éfigie d’une tour Eiffel, chez nous rue Gustave Eiffel. Et le scénario de la marée, Bleue désormais, déboulonna des Francs Comtois, pris dans la même spirale infernale que nos derniers visiteurs.

Devant un parterre de supporters ravis du festival de jeu, ou pratiquement tous les joueurs couchèrent leur nom sur la liste des buteurs, le CWH a choisi son allure de croisière. A vaincre sans péril on triomphe sans gloire dit-on . Est ce la raison de nos 1ères mi-temps difficiles ? En captant l’haleine des désormais 500 spectateurs de la salle Omeyer, ces scénarios aux petits oignons pimentent nos belles soirées Cernéennes.

Il ne reste plus maintenant qu’à scruter l’horizon, à nouveau, depuis le Ballon en direction de Vesoul. Si la brume se dissipe, le tour suivant de la Coupe de France ne sera plus loin. A portée de jumelles aujourd’hui, à portée de main demain ?

N2. Journée 3 – CWH / PSG : 29 – 24

Paris dans une bouteille de grains nobles

Tout devait séparer le CWH du PSG, même si, d’une certaine façon, notre joli petit club a offert par sa générosité reconnue, une pepite très confirmée et une autre en devenir au club phare du handball français. D’ailleurs cette lueur d’espoir d’un retour de générosité osa me titiller l’esprit lorsque sur le coup de 20h30 les débats allaient s’animer. Puis, j’ai bien vite compris que ces grands gaillards osant la comparaison avec leur tour Eiffel, allaient  nous indiquer le nombre de  marches à gravir pour titiller les étoiles ! Mais de tour le CWH aussi avait la sienne. Le sien plutôt, dans son sac. Et une seule marche, celle à suivre. Celle de Le Gall, le druide aux portes de Lutèce. Et nos Cernéens y on cru  et la victoire, nous l’avons eu ! En complément, telle une cerise sur le gâteau, la manière et, surtout, une abnégation de tous les instants sans doute responsable de la sortie de route des grands gabarits Parisiens. Bien sûr, que pouvaient-ils donc craindre d’autre de cette équipe d’une cité de 11000 âmes ? Et pourtant le CWH à su se mettre à la hauteur de son adversaire, dans le jeu aussi, se « reposant » sur une défense fatiguante pour l’adversaire même lorsque celui-ci est Parisien. Et dans la conclusion les Alsaciens et le Breton finirent par prendre Paris en sandwich.

Alors oui aujourd’hui nous sommes contents. Contents de voir des Cernéens de souche exploser de la sorte, de voir un Gabor quadra nous faire une Omeyer, de voir un Ziné gagner des défis physiques improbables, de voir un bloc aussi soudé, d’entendre des supporters et non plus du public, de voir des gradins pleins, d’entendre des compliments nourris à l’encontre des acteurs d’un soir, de revoir bientôt on l’espère les absents du groupe, de sentir l’odeur des croque Monsieur, de goûter au crémant de la victoire, de revoir des acolades oubliées . Car le Hand à Cernay c’est ça, aussi. C’était juste en sommeil. Voilà tout.

Et le staff, veille, veille afin que la vérité d’un soir soit celle de tous les prochains. Un soir du 8 octobre 2016. Un soir ou l’on a joué le PSG. Et gagné.

Merci à notre talentuseuse photographe Sabrina et à Lucas Jordhery à qui nous avons « emprunté » l’une ou l’autre de ses belles réalisations. Les photographes rendent la postérité présent.

Les résultats du W.E – La N2 focalise les attentions

On aura presque autant gagné que perdu ce W.E.

lilian

2x 10 = 20 Lilian ne sait non seulement compter mais également marquer. Beaucoup. Mais la victoire n’a pas voulue sourire.

Commençons par les défaites . Les séniors II d’abord, avec une large défaite à la maison se mettent dans le dur et devront se reprendre rapidement s’ils espèrent jouer un rôle intéressant cette saison. Une autre à la maison qui fait très mal celle-ci puisque nos U18 Nationaux s’inclinent d’un but face à Grand Nancy. Et ce malgré les ….20 buts de Lilian Gay, excusez du peu ! Il faudra que tous les joueurs se rendent aussi disponibles dans les prochaines confrontations, l’objectif du club étant bien entendu le même que la saison dernière. Se mettre à l’abri au plus vite pour disputer la poule haute. Les U18.2 se rendaient au SAHB et subissaient face à leurs homologues la même sentence que les Nationaux une semaine plus tôt ! L’on ne saurait être complet sans rajouter l’échec à Mutzig de nos U13 régionaux.

Mais Dieu soit loué nous avons également connu des joies plus intenses ce Samedi. Les équipes III des U15 et U18 ont montré le chemin imités par les U11 qui ont réussi de belle manière leur entame de championnat.

Et nous avons deux leaders provisoires de leur championnat respectifs au soir du 8 octobre ! Les U15 régionaux de Denis Parageaud qui ont surclassé sans forcer une équipe de PTT Mulhouse Rixheim limitée. Ce samedi, il en sera sans doute autrement face à l’ESSAHB qui, la saison dernière, était leur véritable bête noire. Un beau choc en perspective. L’occasion d’envoyer un signal fort face à un des favoris.

La N2 y en a que pour eux  !

Un signal fort ? C’est ce qu’a envoyé la N2 ce samedi soir. Une victoire de prestige mais pas que !

 

 

j4r

N2. Journée 3. L’Avant Match – Evênement à Cernay !

S’il est des  RDV à ne pas manquer cette saison pour nos supporters, la rencontre de ce soir en fera obligatoirement partie ! En accueillant le PSG, le CWH saura .

Il saura où se situer sportivement dans ce championnat dans lequel il a fait carton plein jusqu’à ce jour face à des promus, Alsaciens, donc connus de surcroît. Car ce soir la troupe à Jean Luc Le Gall  se mesurera à celui avec il qui partage la place de leader. Du lourd, du très lourd. Pas par l’âge mais par le talent et l’ambition. On ne va pas les passer tous en revue mais citons Clément Gaudin dans les buts et fils de l’entraîneur du SAHB, Keita qui a déjà gouté à la LNH, bien d’autres encore et la grande interrogation…Edouard Kempf. En début de semaine il ne s’avait pas encore s’il reviendra dans la salle qui l’a vu grandir avec les jeunes du CWH, lui qui se frotte dorénavant aux Kiel, Montpellier, Nantes, etc…On attendait son retour et finalement on n’avait pas compté sur une ascension aussi fulgurante. Tant mieux pour lui et une preuve de plus de la qualité de la formation du CWH !

kempf

En médaillon E.Kempf avec les U18 du CWH

Le CWH saura aussi s’il est en mesure de drainer les foules. Une affiche comme celle-ci ne peu laisser indifférente. La semaine passée face à Colmar, la salle était bien garnie, on attends du monde ce soir, beaucoup de monde. Suspens et spectacle seront au RDV.

Ce sera aussi l’occasion pour Théo Meyer de se rappeler au bon souvenir Parisien puisqu’il avait l’occasion de se frotter aux Hansen, Karabatic…Omeyer, la saison passée avec le MHSA en coupe de France. Nul doute que la motivation sera à son comble. Le CWH, même s’il est toujours privé de son stratège du jeu Alex Dentz, saura faire face et vous promets une superbe soirée. Vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenu !

 

Théo MEYER

Théo Meyer à droite aura « gouté » au bras de Hansen la saison dernière. Goûtera-t-il à une victoire ce soir face au PSG 2 ? photo Jordery

Le CWH a besoin de vous

Tous à la salle Thierry Omeyer au centre sportif  ce soir à 20 h 30

Entrée 5€ – une boisson offerte

 

 

Pour nous contacter :

Get in touch with us!