N1. Journée 1 – CWH / Epinal : 20 – 31

Le CWH n’était pas rentré dans le championnat …

A décharge de ne disposer d’une mémoire d’éléphant, je ne me souviens pas avoir vu des travées aussi vides dix minutes après le coup de sifflet final d’un match de championnat du CWH. Comme si le fait de quitter les lieux au plus vite, était l’assurance de semer dans la fraîche nuit, le cauchemar d’une déroute qui fera date. Pour être complet, la défaite la plus lourde à la maison la saison passée se solda par un -9…pour la 1ère à domicile (déjà!) face au futur champion Saran. Pour autant, Epinal sera-t-il champion et le CWH relégable à nouveau ? Il est bien entendu largement prématuré de  poser ce genre d’hypothèse à ce jour.

Face à la « concurrence » du derby de Pro D2, les dirigeants du CWH avaient décidé d’offrir l’entrée  à ses supporters. Et à la sortie le CWH pris cher sur le terrain. Privé de la nouvelle recrue Diogo Oliveira toujours en raison de sa non-qualification administrative (la fédération nous avait habitué, comment dire… à plus de sérieux) ainsi que de Paul Perrin (suspension) et de Hugo Mankour, le CWH était dans le dur très rapidement. A la 7ème minute les Bleus mènent au score (2-1), ce sera malheureusement aussi la dernière fois. Alors on ne va pas refaire le match mais une sérieuse remise en cause s’impose dès lundi car hier soir nous n’étions pas au niveau, tout simplement. Faut-il, pour autant, être inquiet ? Non, mais il faut rapidement prendre la mesure de cette débâcle car le niveau de la N1 ne souffre d’aucune approximation et exige la volonté de combat. Il faudra un autre CWH au soir du 10 octobre lors de la prochaine à domicile face à Chambéry II. Car le championnat a bel et bien commencé. Le public Cernéen ne manquera pas de le lui rappeler très rapidement si d’aventure les Bleus devaient se perdre en cours de route !

Allez les gars, on se reprend et on croit en vous. Il vaut mieux perdre une fois de 11 buts que 11 fois de 1 but. Mais ce dicton ne vaut qu’une fois. Sûr que le message est déjà passé !

Coupe de France – Au suivant !

Hier soir, à Rixheim, le CWH devant une très belle assistance, gagna le droit de continuer l’aventure de la coupe de France. Privé de ses deux recrues Oliveira et Calic (le méandre administratif de la qualification des licences), le CWH se devait de sortir le match qu’il fallait pour éviter le piège de l’équipe à Piningre. Jamais mené durant tout le match, possédant un « matelas » de 5 unités  d’avance à 10 minutes du buzzer, le CWH faillit se faire cueillir sur la fin de match, les banlieusards Mulhousiens échouant d’un petit but. Une bonne chose de faite, reste plus qu’à attendre le coup d’envoi du championnat Samedi prochain… et au complet, ce serait mieux !

Le grand frère demi-centre serviteur du petit frère pivot. Pas sur ce coup là !

Le grand frère demi-centre serviteur du petit frère pivot. Pas sur ce coup là

Mais aujourd'hui Meyer joue contre le CWH. Il n'a rien perdu de ses qualités. Faisait plaisir de le revoir. Photo : Sabrina

Mais aujourd’hui Meyer joue contre le CWH. Il n’a rien perdu de ses qualités. Faisait plaisir de le revoir.
Photo : Sabrina

1er tour de la coupe de France – A l’épreuve de la preuve

Une semaine avant l’entrée en matière dans le championnat de N1, traditionnellement, nous assisterons au 1er tour de la coupe de France. Régulièrement victorieux dans ce 1er exercice piège, le CWH n’ambitionne pas autre chose que la qualification au tour suivant. D’ailleurs un autre résultat serait une déception qui pourrait avoir des conséquences négatives avant de recevoir le voisin Epinal pour l’ouverture du championnat.

L’ASPTT Mulhouse Rixheim qui a raté de peu la marche vers l’accession en N2 en Juin dernier sera un morceau dur à avaler et promet une rencontre très ouverte dans la magnifique salle de Rixheim.

Ou en est le CWH ? Difficile à dire, le match de Dimanche permettra peut-être d’en savoir davantage.

Lors des matches de préparation, il est progressivement monté en puissance.

Djordje Calic. Lors des matches de préparation, il est progressivement monté en puissance.

Si l’on se fit au résultat comptable des matches de préparation « qui comptent » on reste un peu dans l’interrogation. Défait de 10 buts à Tenningen (N1 Allemande), nul face à Plobsheim (N2) et encore une défaite de 7 buts face à Möhlin (LNB Suisse / D2), le CWH aura besoin de se rassurer avant tout ce Dimanche. Et de se qualifier pour prouver son rang.

Pour nous contacter :

Get in touch with us!