N2. Journée 2 – L’écho de la presse .

N2. Journée 2 – CWH / Colmar HC : 19-18

Après le Haut-Rhin, bonjour la France

Si le suspens et l’intérêt d’un match de hand devaient dépendre d’un tableau d’affichage regorgeant de buts , les confrontations entre le CWH et le Colmar HC auraient le don de ne plus intéresser personne ! Et pourtant, alors que nous avions eu la faiblesse de penser qu’un scénario « type Coupe de France » ne se reproduirait pas de si tôt, ces deux formations nous ont concocté un « presque » déjà vu. Souvenez-vous, il y a quelques petites semaines, le CWH ne dû son salut qu’à l’aide d’un ultime jet de 7 mètres pour  clore un match avare en réussite (21-21) mais qui obligea à désigner un vainqueur. Ce soir là, l’assistance était unanime : le vainqueur était le suspens.

Alors comme si cela ne suffisait pas, il fallait, une seconde fois, tester la capacité des supporters  à contenir un nouveau stress ! Des buts ? Il y en aura mais encore moins que la fois dernière rendant chacun d’entre eux encore plus précieux que le précédent. Et à ce petit jeu là, la salle entière s’est laissée convaincre… à 2 minutes du final, le CWH qui menait 19-16 allait remporter ce derby. Mais l’histoire d’un derby s’écrit de mots sculptés dans le marbre, avec de fines paillettes d’or. C’est pourquoi, lorsque Gabor Kolonics, du bout de sa pointure 48 dévia à la 59’59 » l’ultime tentative colmarienne, les énormes cris de soulagement qui accompagnèrent le buzzer venaient  tout simplement de valider une victoire sur la plus petite des marges !

Hier soir le CWH  a su marquer les esprits. Par son abnégation à ne rien lâcher, par sa solidarité aussi. Déjà privé depuis trop longtemps de Dentz, hier soir, Calic a bu le calice jusqu’au bout lui l’habituel serial killer, était présent mais malade. Et les lunettes qu’il nettoya ne furent pas, cette fois, bordées de couleurs rectangulaires rouge et blanche. Alors J. Bloch pris le relais, compensant ainsi au mieux la défection au tir de l’arrière droit. L’équipe, pompant ressource et courage dans un bloc défensif ultra compact, s’amusant de jets de 7 mètres manqués  pour la bonne tenue du suspens, se hissa au niveau de la meilleure formation Haut-Rhinoise dans cette compétition nationale de N2 après ses doubles victoires face aux PTT et au CHC, les deux promus. En attendant plus. En attendant mieux ?

Les nombreux supporters, ravis, en avaient pour leur argent « et pour leur boisson  » *, de bonne augure avant la réception, la semaine prochaine, du PSG bis. Pour un bis repetita ?

 

  • Pour rappel : l’entrée de 5€ est accompagné d’une boisson gratuite et ce durant toute la saison

Pour nous contacter :

Get in touch with us!