N1. Journée 14 / Sélestat II – CWH : 30-31

Au bout du suspens…

Lorsque, à la 37ème minute du match, le minot international Edouard Kempf (cocorico!), ancien Cernéen (allez,encore cocorico!), s’accrocha une nouvelle fois au plafond du CSI pour fusiller Geoffroy Behra, l’on se dit que le plus gros écart du match, 4 buts, sonnait le glas d’un CWH travailleur mais en perte de réussite.
Ce fut le moment que choisit le CWH pour « se refaire la cerise » en 90 secondes, top chrono et revenir à 1 but. Dès lors le chassé croisé infernal nous amena à la plus belle des victoires, celle qui permet d’espérer en ce maintien si difficile à entrevoir.
Lorsque ce soir, nous avions tiré la dernière cartouche de notre Beretta, nous ne pouvions pas, ne pas avoir un Beauregard attendrissant pour cette jeune équipe de Sélestat pétrie de talents et de fraîcheur.

Au C.S.I de Sélestat, la victoire, c'est ICI !

Au C.S.I de Sélestat, la victoire, c’est ICI !                            Crédit photo : Claude P.


Sous les yeux de Christian Gaudin, le CWH, lui, aura permis au nouvel arrivant en Alsace, de situer Cernay sur la carte de sa nouvelle région. Reste au CWH à ne pas perdre le Nord et de faire du championnat de France de N1, son jardin, pour longtemps.
Bon dimanche à tous et à bientôt pour de nouvelles aventures !