4 juin 2016 Florent GAROT

Finales Coupes d’Alsace à Burnhaupt Le Bas : A 13 Km d’un doublé ?

Demain dimanche ce sera la fête au village. Non pas la fête du râteau (le Rachamarkt) , on vous rassure, la fête séculaire est toujours au hit parade du programme champêtre;  non c’est d’une toute autre fête dont on vous parle, la finale de la Coupe d’Alsace de Handball. D’ailleurs si cette dernière  a lieu, elle aussi, tous les ans, ce n’est pas courant que nos deux représentants du CWH, les U18.1 et l’équipe séniors 1 vont en découdre sous le même toit et à la suite, avec les adversaires respectifs de Sélestat, pour les plus jeunes, du Colmar HC pour les plus anciens.

A 14h30 d’abord

Nos U18 retrouveront Sélestat, qu’ils avaient fini par croiser dans les finales du championnat de France la semaine passée en Seine et Marne mais sans les jouer puisque les Violets disputaient les finalités Elite contre les finalités Excellence pour le CWH. Mais au final, la finale c’est demain. Et le spectacle sera au RDV ! L’indécision aussi !

A 16h30 ensuite

La troupe à….Serge Beyer sera forcément motivée. Dans une saison noire pour le handball sénior Cernéen, cette finale de la coupe vient comme un semblant d’une possible  rédemption de notre équipe face à un destin qui l’oppose à une myriade d’anciens du CWH, aujourd’hui au Colmar HC, instigateurs et acteurs d’une accession et du démarrage de l’aventure CWH en N1 ! Alors même, s’il a déjà beaucoup plu ces jours, il y a aura à nouveau de l’électricité et de l’orage dans l’air en milieu d’après-midi !

L’objectif est donc clairement avoué et, en rapport avec mes premiers propos de cet article, le CWH fera tout pour éviter de se prendre …un râteau. Cependant, et sans vouloir en faire un foin sous un ciel décidemment orageux, la mini transhumance des supporters Cernéens vers la salle de Burnhaupt est une obligation, signe attendu d’une récolte rapide, dernières occasions de cueillettes de remerciements et de soutien pour nos joueurs sur le départ.

La Coupe d’Alsace a un prix. Si la France a fini par nous vaincre, l’Alsace sera notre jardin. Et si nul n’est prophète en son pays, le CWH sera pro-fête demain soir. Juste avant l’orage et après la rentrée des foins. En attendant la nouvelle pousse de la prochaine saison…de handball.