17 mai 2015 Florent GAROT

N1. Journée 22 – Epinal / CWH : 28-36

Une première et le …déjà vu !

Jamais, depuis les 6 ou 7 saisons que je m’autorise à suivre les rencontres du CWH, nous n’avions réalisé une première mi-temps aussi parfaite. Dans un Palais des Sports d’Epinal copieusement garni et magnifiquement orchestré comme un papier à musique dans son organisation d’avant, pendant et d’après match par son speaker, le CWH et sa très grosse poignée de supporters se sentaient comme chez eux.

Ca et là, l’on entendit des tribunes, des habitués Spinaliens ronchonner  » Je ne peux pas croire que cette équipe est relégable » ou « Quoi ils sont avant-dernier ? C’est une blague ? ». Car le CWH, malgré un Vozab de début de match plutôt « trop nerveux », pris rapidement la mesure des opérations dans une mi-temps sublime d’efficacité défensive et offensive, avec la réussite qui ne sourit qu’aux audacieux. Bref, le CWH était tout simplement hors norme à l’image de Gabor Kolonics ou Jérémy Rieker pour ne citer qu’eux, mais le navire Bleu (Blanc en la circonstance) tout entier fit chavirer des Spinaliens surpris et sans solutions devant tant de fougue, pour atteindre un score sans appel à la mi-temps de 8-19 !!!. Et l’on se persuada que rien de fâcheux ne pouvait désormais arriver à notre CWH, que la partition du terrain sera forcément récompensée au Buzzer final, que le maintien sportif (et donc 100% acquis) sera à la clé. Alors même si Epinal refaisait surface pour s’incliner 28-36 (presque le score de l’aller) et ainsi éviter une humiliation devant ses supporters (et c’était très bien comme cela), le CWH avait fait le boulot pour attendre le verdict des autres résultats.

Si l’on attendait pas grand chose du côté de Sarrebourg qui recevait Saint Ouen (et nous avions raison), l’espoir se nourrissait de la probable victoire de Vernouillet face à Sélestat II qui dégraderait automatiquement d’une place les Violets vers la position de relégable. Mais, au moment du regroupement de liesse des supporters, joueurs et encadrant sur le plateau du Palais, la bière avait quelques 15 minutes plus tard, un goût très amer. Le mauvais sort, une fois de plus,  s’acharna encore et toujours, la (mauvaise) nouvelle venait de tomber; Sélestat venait de réussir le match nul. Même nombre points (40) mais les confrontations directes donnent comme résultante un avantage aux Violets avec un goal-avérage  particulier de +1. Un but sur une saison, le but de trop !

Aussi incroyable que cela puisse paraître au vu des dernières sorties, le CWH est avant-dernier, relégable sportif; on attendra les décisions sur tapis vert et je me garderai de faire tout commentaire ou pronostic à ce sujet.

Avec 6 points de retard seulement sur le 5ème du classement, avec 1 but (tiens encore) inscrit en moins sur la saison que …Saran le 1er et 1 de plus, décidemment, que Belfort le 3ème ! Cette peu enviable place de relégable aurait pu toucher tout le monde. On regrettera ce but pris à la dernière seconde contre Saint-Gratien, ce retour de Sélestat à Cernay alors que le CWH tenait le match…stop. La bière n’est plus amère maintenant, elle est tout simplement imbuvable. Faut rentrer maintenant, il est tant de repasser le col du Bussang, bon sang quelle soirée ! Vive le sport et vive le CWH !