23 octobre 2016 Florent GAROT

N2. Journée 5 – CWH / HBC Lure : 34 – 28

Une question d’ allure

C’est en se posant sur le sommet du Ballon d’Alsace, le bien nommé, que l’on scrute l’horizon du programme à court terme du CWH. Par la réception du HBC Lure hier soir puis par le déplacement à Vesoul le samedi suivant pour le compte de la coupe de France. C’est de saison, les sommets vosgiens  ont plutôt tendance à limiter le champ de vision actuellement. Alors, de cette équipe Haute Saônoise, on ne savait pas grand chose finalement. Si ce n’est que ses habitants et donc ses joueurs  sont des Lurons (joyeux ou peut-être pas ?) et que son équipe de handball semble bien posée dans ce championnat de bon niveau.

Après la victoire sur un PSG glamour il y a quinze jours, l’affiche de hier soir apporta à notre grande satisfaction autant d’allant, de jeu et de compliments depuis les tribunes. Les Lurons, joyeux durant la quasi totalité de la première période, prouvèrent que leur courte défaite il y a 8 jours face …au PSG n’était pas usurpée et menaient ainsi la danse avec un bénéfice quasi constant de 2 buts avant de se faire rejoindre sur le buzzer du 1er acte.

CWH nouveaux maillots

Le CWH 2016-17 – il n’y a pas que le maillot qui soit neuf !

Puis, une fois de plus, le CWH se fâcha, vît dans ces maillots verts comme une réincarnation des maillots bleu et rouge frappés à l’éfigie d’une tour Eiffel, chez nous rue Gustave Eiffel. Et le scénario de la marée, Bleue désormais, déboulonna des Francs Comtois, pris dans la même spirale infernale que nos derniers visiteurs.

Devant un parterre de supporters ravis du festival de jeu, ou pratiquement tous les joueurs couchèrent leur nom sur la liste des buteurs, le CWH a choisi son allure de croisière. A vaincre sans péril on triomphe sans gloire dit-on . Est ce la raison de nos 1ères mi-temps difficiles ? En captant l’haleine des désormais 500 spectateurs de la salle Omeyer, ces scénarios aux petits oignons pimentent nos belles soirées Cernéennes.

Il ne reste plus maintenant qu’à scruter l’horizon, à nouveau, depuis le Ballon en direction de Vesoul. Si la brume se dissipe, le tour suivant de la Coupe de France ne sera plus loin. A portée de jumelles aujourd’hui, à portée de main demain ?